Accueil » Marketing

Toutes les transactions se feront sur PayPal.

20 novembre 2009 Pas de commentaires

PayPal est devenu la poule aux œufs d’or du groupe eBay. De plus en plus de transactions sont effectuées grâce à PayPal. Fort de son succès, le groupe met à la disposition des petits entrepreneurs PayPalX pour des transactions plus faciles et moins chères.

PayPalX pour les petits entrepreneurs

Le système de paiement sécurisé PayPal, déjà très célèbre dans le milieux du e-commerce, se porte de mieux en mieux. Les transactions en ligne réalisées via cette plaque tournante a connu une forte ascension ces derniers mois. Depuis que eBay a racheté en 2002 la filiale, elle est actuellement utilisée dans 190 pays différents et dans 19 monnaies. La réussite de cette ancienne start-up est telle qu’elle va bientôt dépasser eBay. John Donahoe, le président du groupe eBay l’a d’ailleurs affirmé en ces mots : « PayPal va devenir le premier acteur des paiements en ligne ». Si en 2008, le groupe a enregistré 60 milliards de transactions, il espère en réaliser le double d’ici 2011.

Autour de cette ambition du groupe, les dirigeants d’eBay ont récemment convoqué plusieurs informaticiens et créateurs de start-up qui oeuvrent dans la Silicon Valley afin de leur faire part de leur nouvelle offre. Le groupe a annoncé qu’il mettait désormais à la disposition de la communauté des entrepreneurs une plate-forme maison. Grâce à cette nouvelle plate-forme nommée PayPalX, les petites entreprises peuvent maintenant être payés de la même manière que les plateaux d’e-commerce. Des transactions pourront s’effectuer à travers les smartphones et autres moyens déjà standardisés. Ce nouveau dispositif élargit considérablement le champ d’action de PayPal qui, auparavant, se limitait aux géants du e-commerce et à eBay.

PayPal de plus en plus accessible au grand public

Le groupe a préféré ainsi ouvrir PayPalX aux entrepreneurs, évitant ainsi de créer de nouvelles applications qui susciteraient des millions de dollars d’investissements. Il appartient aux acteurs du commerce en ligne de l’utiliser et d’en tirer profit. Pour que ces derniers puissent vraiment exploiter PayPalX, une nouvelle tarification est d’ailleurs disponible. A partir de 2010, ils auront la possibilité de choisir entre une commission de 0,75% sur l’ensemble de toutes les transactions effectuées et un prélèvement de 50 cents pour chaque transaction. Ceci va sans doute séduire les petits entrepreneurs jusque là laissés de côté au profit des plus puissants qui, seuls, pouvaient honorer le taux de 3% de commission.

Avec une part de 56% réalisée en dehors d’eBay sur les transactions totales du groupe en septembre 2009, PayPal va encore faire augmenter le bénéfice du groupe. En 2008, PayPal s’était déjà démarqué, avec à son actif 60 milliards de dollars de transactions effectuées à travers 78 millions de comptes dans le monde entier. 9% des ventes, tous pays confondus, et 15 % de celles effectuées aux Etats-Unis passent d’ailleurs par PayPal. En outre, il sera bientôt possible de réaliser des transactions gratuitement entre particuliers sur PayPal ou de s’en servir pour payer ses impôts. Les techniciens de la filiale étudient en effet la faisabilité d’une identité numérique sécurisée pour les internautes. PayPal est désormais l’avenir du e-commerce.

Sylvain

Tombé dans le développement depuis l'âge de 10 ans, je m'intéresse rapidement au ecommerce et crée la solution Myeshop en 2007. Web addict, j'essaie de vulgariser notre métier en partageant mes expériences clients et personnelles avec vous sur ce blog

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInGoogle Plus

Partager cet article sur Twitter en personnalisant votre message

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>