Accueil » Marketing

Devenir auto-entrepreneur : quels sont les avantages et les inconvénients ?

26 mars 2010 3 commentaires

Depuis le 1er janvier 2009 où le régime de l’auto-entrepreneur a été instauré, le nombre de e-commerçants s’est multiplié considérablement. Ces auto-entrepreneurs le sont devenus afin de démarrer dans la vente en ligne, avoir une entrée d’argent complémentaire ou entrer dans le monde des clicks and mortars. Quels avantages ces commerçants peuvent-ils tirer du statut de l’auto-entrepreneur ? Quels peuvent être les inconvénients ?

Le statut d’auto-entrepreneur et ses avantages

Afin de promouvoir les investissements dans le domaine des ventes en ligne, le régime de l’auto-entrepreneur a été instauré le 1er janvier 2009. Pour ce faire, les démarches administratives ont été simplifiées. Une personne souhaitant se lancer dans le e-commerce n’aura qu’à se déclarer auprès du CFE ou Centre des Formalités des Entreprises, de la chambre des métiers ou encore de la chambre de commerce. Tout peut se faire sur Internet. Elle pourra dès lors ouvrir un site e-commerce sous le statut d’auto-entrepreneur. Inversement, la dissolution de son activité peut se faire de la même manière.

Par ailleurs, le régime de l’auto-entrepreneur n’exige pas un capital minimal pour démarrer. La comptabilité est également simplifiée épargnant l’auto-entrepreneur des charges relatives à ce service. Le régime exige seulement de l’auto-entrepreneur la tenue d’un livre d’achat et d’un livre de vente. En plus, le e-commerçant inscrit sous ce régime sera exonéré de taxe professionnelle les 3 premières années. Il paiera des cotisations calculées sur la base de son chiffre d’affaires. Selon la nature des produits qu’il vend sur son site, ses cotisations seront de 13 % de son CA, ou de 23 % de son CA. S’il ne réalise pas de ventes, il ne cotisera pas.

Le statut d’auto-entrepreneur et ses inconvénients

Il est vrai que les démarches d’inscription pour devenir auto-entrepreneur sont extrêmement simplifiées, mais le statut a ses limites et ses inconvénients. Pour pouvoir gérer son site e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur, le site ne doit pas réaliser plus de 80 000 euros de chiffre d’affaires par an s’il concerne la vente de produits à consommer sur place ou une prestation d’hébergement. Pour les autres prestations, un seuil de 32 000 euros de CA annuel ne pourra être dépassé. Si le CA franchit ces limites deux années de suite, le e-commerçant ne pourra plus gérer son site sous ce régime.

La responsabilité de l’auto-entrepreneur est illimitée. En d’autres termes, en cas de dettes durant l’exercice de son activité, il doit les honorer au détriment de son patrimoine personnel. S’il souhaite s’en prémunir, il doit faire une déclaration d’insaisissabilité de ses avoirs auprès d’un notaire, ce qui serait une charge supplémentaire. Par ailleurs, même si son site n’est pas rentable ou même déficitaire, l’auto-entrepreneur doit néanmoins payer ses cotisations alors qu’il ne pourra pas récupérer la TVA auprès de sa clientèle. Enfin, l’image du site peut être tachée par la mention obligatoire « exonéré de TVA » apposée sur ses pages.

Partager cet article sur Twitter en personnalisant votre message

3 commentaires »

  • devenir e-commerçant a dit:

    Bonjour
    Devenir e-commerçants ne s’invente pas, c’est pour cela que nous proposons un accompagnement, du materiel,des locaux, des formations, un service de logistique ( entrepots, colisage ) aux nouveaux e-commerçants qui souhaitent ce lancer dans l’aventure. Fort de notre experience de e-commerçants depuis maintenant 7 ans nous gérons 8 sites de ventes en ligne une équipe de 12 personnes ( chef produit, service vad, webmasters, referenceur, directeur commercial …) nous vous aidons à créer et à développer votre busness. Nous ne sommes pas des vendeurs de solutions e-commerce mais belle et bien des acteurs du e-commerce, notre chiffre d’affaire plus 2 M€. Si vous avez des questions ! n’hésitez pas c’est gratuit ! à oui le plus important partenaire de nombreuses institutions nous vous aidons à trouver des financements pour vous lancer …

  • girardin andré a dit:

    Bonjour
    Je souhaiterais obtenir plus d’info sur l’autoentrepreneur
    Car j’aimerais me lancé pour une micro entreprise de dépannage électriques et d’électroménager.
    Je n’ai pas de capital de démarrage et je suis en chômage avec un CAE en cours.
    Quelles sont les démarches à effectuées,est ce qu’il faut impérativement passer par la chambre des métiers car cela devient trop cher 120 euros d’inscription, ouverture d’un compte entreprise 20 euros par mois + les charges à l’URSSAF.
    Merci de vos renseignement,sincères salutations.

    Mr Girardin André

  • Anta a dit:

    Bonjour,

    Je me suis inscrite en tant qu’auto-entrepreneur pour créer un site e-commerce de vente de produits importés. Le site est presque prêt mais je sens qu’il me faut constituer un stock afin de réduire mes frais d’approche.Au départ je ne voulais pas faire de stocks.

    1 – Comment puis je obtenir de l’aide financière pour l’acquisition du stock ? J’ai une opportunité ultra urgente d’acheter sans importer

    2- Quelle solution logistique ?
    – entrepôt de stockage
    – service d’emballage et de livraison au clients. Des sociétés de logistique existent mais elles refusent le tout petit entrepreneur.

    NB: les produits vont de tout petits articles comme des boucles d’oreilles à de gros articles comme du mobilier en bois massif.

    Merci de vos conseils.

    Cordialement
    Anta

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>