Accueil » Actualités

Face aux attaques de pirates, la plate-forme Akamai pour les sites d’e-commerce reste fiable

21 décembre 2010 Pas de commentaires

La fin d’année est un moment important pour les sites de vente en ligne. Cependant, les mois de novembre et de décembre enregistrent également de nombreuses attaques de pirates. Une période au cours de laquelle les plates-formes informatiques d’Akamai sont mises à l’épreuve.

Une période de fin d’année propice aux attaques de hackers

Alors que les sites d’e-commerce réalisent généralement de nombreuses ventes au cours de la fin de l’année, la société Akamai, leader dans la gestion de l’accélération et des performances des applications web, a tenu à souligner l’efficacité de ses services Internet, notamment en matière de sécurité. En effet, le principal fournisseur de services d’optimisation dans le Cloud affirme avoir protégé de nombreux sites d’e-commerce qui ont été pendant trois jours la cible d’attaques « pirate ». Ces attaques par déni de service ou DdoS (Distribute Denial of Service) se sont d’ailleurs déroulées fin novembre peu avant la période de très forte promotion en ligne qu’est le Cyber Monday. En plus des nombreuses offensives opérées de manière indépendante, Akamai a également relevé plusieurs attaques coordonnées contre cinq sites d’e-commerce faisant partie des 500 plus grands commerçants en ligne.

Des attaques « pirates » intentionnelles

D’après Pedro Santos qui occupe le poste de Chief Strategist Commerce chez Akamai, la plupart des attaques étaient intentionnelles et avaient pour objectifs de déstabiliser les sites marchands à un moment important de leurs activités annuelles. Des estimations ont démontré que cette période de fin d’année représente le quart du total des ventes en ligne réalisées en moyenne par les e-commerçants. Toujours selon Akamai, les vagues d’attaques pouvaient occasionner un trafic jusqu’à 10 000 fois supérieur à ce qui se fait habituellement. Grâce au système de protection qu’elle fournit, l’entreprise Akamai a permis aux sites qu’elle héberge d’assurer convenablement leurs prestations et d’éviter de sérieux dysfonctionnements qui auraient occasionné de grandes pertes en chiffres d’affaires.

Des attaques qui peuvent entrainer d’énormes pertes financières

Sans le bouclier de protection d’Akamai, les attaques qui ciblaient en trois jours les cinq sites du top 500 de la vente en ligne se seraient traduites par un manque à gagner de 15 milliards de dollars en termes de chiffre d’affaires. Ces attaques de trafic qui pouvaient constituer des pics de 14 Gigas Bits par seconde ont été lancées par des adresses IP localisées dans des pays tels que la Thaïlande, le Mexique, les Philippines ou encore le Brésil. Notons qu’Akamai assure 15 à 30 % du trafic Internet mondial grâce à plus de 78 000 serveurs répartis dans 70 pays et mobilisant 1 000 réseaux. En ce sens, cette entreprise constitue la plate-forme informatique la plus étendue et la plus sécurisée au monde. Elle offre ses services à plus de 2000 entreprises, dont Adobe, Amazon, BMW AG, BBC, Boeing, France Télévisions Interactive, Microsoft, Nintendo, Sony BMG, Warner Music Group, etc.

Partager cet article sur Twitter en personnalisant votre message

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>