Accueil » Marketing

Le e-commerce pourrait se démocratiser avec « Checkout gadget »

20 août 2009 Pas de commentaires

Avec le nouvel outil « Checkout gadget » testé par Google, la création de boutiques en ligne pourrait devenir plus facile. Encore au stade des tests, ce nouvel outil va incorporer « Checkout », le service de paiement de Google et « Spreadsheet », le tableur de Google Apps.

Le e-commerce pour tous les internautes

Avec son nouvel outil de création de boutique en ligne, Google promet que le e-commerce soit à la portée de tous. Ce qui implique que bientôt, il ne sera plus nécessaire d’avoir des connaissances poussées en Web ou en informatique pour se lancer dans le commerce en ligne. En fait, Google place même la barre assez haut en annonçant qu’avec son outil, quelques minutes suffiront à l’internaute lambda pour ouvrir sa boutique en ligne.

Pour tenir sa promesse, « Checkout gadget » sera simplifié au maximum. En quelques mots, il faudra commencer par créer son compte vendeur sur Google checkout. Puis, l’étape suivante sera d’inscrire les produits qu’on souhaite vendre, en précisant leurs prix, les frais d’envoi et éventuellement la quantité disponible, sur une feuille de calcul Spreadsheet. Une description et une photo seront aussi utiles. Il faudra ensuite inscrire sa feuille de calcul, via Google Apps, dans les serveurs de Google. Et Checkout permettra enfin à l’internaute de choisir s’il veut publier sa boutique en ligne sur un blog, sur un site Web ou encore sur un site créé avec Google sites ou sur iGoogle.

Encore au stade des essais

Pour le moment, le « Checkout gadget » de Google est encore un prototype : il porte encore la mention « Labs ». Cet outil prototype, jusqu’à présent encore au stade des tests et du développement, pourrait subir de nombreux changements en profondeur dans un futur proche. Il pourrait même être provisoirement, voire définitivement, indisponible en ligne. Les internautes doivent donc faire preuve de prudence.

En effet, un outil avec la mention « Labs » n’inspire pas vraiment toute la confiance qu’il faut pour gérer des données sensibles, importantes et confidentielles utiles au e-commerce. Ainsi par exemple, la question de la protection des informations personnelles des acheteurs se pose. En outre, il faut enfin préciser que les grands du commerce en ligne comme Amazon ou Cdiscount ne sont pas menacés par Checkout gadget. Le vrai objectif de Google en développant son outil serait plutôt de permettre à monsieur tout le monde de s’essayer au e-business en mettant en vente ses produits sur Internet.

Sylvain

Tombé dans le développement depuis l'âge de 10 ans, je m'intéresse rapidement au ecommerce et crée la solution Myeshop en 2007. Web addict, j'essaie de vulgariser notre métier en partageant mes expériences clients et personnelles avec vous sur ce blog

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInGoogle Plus

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>