Accueil » Actualités, Marketing

7 conseils pour se planter en e-commerce

5 mai 2010 Pas de commentaires

Il existe de nombreux articles sur comment réussir sa boutique en ligne donnant une multitude de conseils pertinents. Cependant une question est rarement traitée alors qu’elle revient souvent dans les interrogations de nos clients. « Qu’est ce que je dois faire et qu’est ce que je ne dois pas faire ? » Je vais donc m’intéresser dans ce billet à cette 2e question.

Histoire de bien comprendre à quoi peut servir ces conseils, imaginez 30 secondes une course automobile. Vous avez la meilleure voiture, les meilleurs techniciens, le plus gros budget et pourtant une erreur de pilotage peut ruiner tous les efforts de l’équipe. Une boutique en ligne, c’est un peu la même chose.

Faux Conseil 1 : Commencer par créer votre boutique

Cela peut paraitre anodin et bête à dire mais avant d’ouvrir une boutique il faut savoir ce que l’on va vendre dessus.Vous devez vous posez certaines questions en amont, comment vont être organisés mes produits, comment vais-je gérer mon stock, comment je m’organise pour mes livraisons, ai-je les bons fournisseurs, comment communique la concurrence, où est ce que je me situe par rapport à eux, quels sont mes points forts (à mettre en avant ) et mes points faibles (à minimiser ou à corriger), …

La création de votre boutique doit être la finalité de cette réfléxion, cela vous fera gagner beaucoup de temps par la suite.

Faux Conseil 2 : Votre boutique en ligne est le moteur de votre commerce, investissez y tout votre budget

Il est très utile d’avoir la plus belle des boutiques, la plus complète mais malheureusement cela ne suffit pas pour vendre sur Internet. Sur Internet il n’y a pas de mystère, les boutiques qui vendent sont celles qui communiquent. L’objectif n’est pas d’avoir la plus jolie boutique mais d’avoir la boutique avec un maximum de traffic. C’est seulement une fois ce traffic drainé que vous vous occuperez du reste, et cela reste un travail quotidien.

Lorsque de futurs commerçants me présentent leur projet, j’ai l’habitude de dire que la conception de la boutique doit représenter 30 à 40 % de leur budget. Le reste allant dans la communication, le référencement, etc…

N’oubliez pas qu’une boutique ne suffit pas pour vendre sur Internet.

Faux Conseil 3 : Votre boutique est terminée, attendez vos 1ere ventes

Même si vous devez patienter un peu pour vos ventes, n’oubliez jamais qu’une boutique n’est jamais terminée. Vous devez en permanence l’animer, montrez aux visiteurs que votre boutique est vivante et qu’il y a du monde qui s’en occupe. Rien de plus désolant que de venir sur une boutique à interval régulier et de voir qu’il n’y a jamais rien de nouveau. Une boutique qui ne change pas passe pour une boutique morte d’où la perte de crédibilité tant convoitée. Changer régulièrement vos produits en 1ere page, rajouter de nouveaux produits, changer les gammes, faites des promotions, des jeux concours, etc… Mais attention certaines modifications ne doivent pas être trop fréquentes comme vous le verrez dans le faux conseil n°7

Faux Conseil 4 : N’oubliez pas que les solutions ecommerce actuelles vous permettent de tout gérer

En théorie sur la gestion oui, mais ce n’est pas parce que l’on a tous les outils en main qu’on sait comment s’en servir correctement. Je pense surtout au référencement qui est sûrement une des parties les plus compliquées. Si elle est si difficile c’est parce que même pour le bon commerçant que vous êtes dans la vie de tous les jours, vous ne maitrisez pas forcément Internet et ses mystères. Le référencement est vraiment lié au côté technique d’un site contrairement à l’animation commerciale qui peut être imaginée par n’importe quel commerçant. Un bon référenceur doit faire partie de votre business plan

De plus travailler avec des professionnels peut également vous apporter beaucoup de conseils. En ayant créé et suivi plusieurs dizaines/centaines de boutiques, vous bénéficiez d’une expérience qui ne peut se faire qu’avec le temps. Internet évolue et ses règles aussi, de nouveaux concepts naissent chaque jour.

Faux Conseil 5 : Soyez les moins cher

Il existe 3 classifications de catégories de prix. Les boutiques discount où la recherche du prix le plus bas est le leitmotiv. Les boutiques de luxe où la qualité du produit et des services sont capitaux, dans cette politique, le prix a moins d’importance. Et enfin les « autres », ceux qui vendent leurs produits au juste prix dirons nous. Ici le rapport qualité/prix prend son importance. Vous devez déjà trouvez dans quelle politique tarifaire vous vous situez. Il est important de ne pas les mélanger car vous perdrez en crédibilité. Le discours n’étant pas le même pour chaque type.

Il existe donc d’autres moyens sur lesquels vous pouvez jouer si vous ne parvenez pas à être le moins cher. Apportez d’autres services, qualifiez votre site en y apportant plus que la simple vente de produits. Permettez aux visiteurs de contribuer à votre site.

Faux Conseil 6 : Profitez de l’anonymat d’Internet

Un facteur important de la réussite d’une boutique en ligne réside dans sa crédibilité. Vous devez lever les freins à l’achat et pour cela vous devez rassurer vos visiteurs pour les transformer en acheteurs. L’anonymat est un frein. Les visiteurs ont besoin de savoir si la société existe vraiment, que le site n’est pas une arnaque, qu’ils pouront se retourner contre quelqu’un en cas de litige. Les mentions légales apportent un peu de confiance mais rien de tel qu’un numéro de téléphone visible, une photo des locaux, une photo des dirigeants ou de l’équipe commerciale, etc…

De cette façon vous invitez le visiteur à rentrer dans votre boutique comme s’il entrait dans un magasin. Il sent qu’il y a du monde avec lui sur ce site.

Faux Conseil 7 : Modifiez à profusion votre boutique

Par modification, j’entend nécessitant une analyse des résultats.

Lorsque vous mettez en place une nouvelle charte graphique pensant que la votre est moche est dépassée, attendez quelques jours une fois celle ci en ligne. Laissez vous le temps avant de faire des modifications pour analyser les retours. Des statistiques ne sont significatives qu’à partir d’une certaine durée. Par exemple si vous lancez une nouvelle gamme de produits et que vous voulez analyser quel emplacement de votre site est le plus avantageaux. Attendez minimum 15 jours avant chaque déplacement, vous verrez ainsi quelle période était la plus efficace..

Autre conseil, il est important que les modifications soient faites d’une manière progressive. Si vous jouez sur plusieurs éléments à la fois, il se peut que certaines modifications soient bénéfiques, d’autres non. Comment faire la différence si tout est fait en même temps ?

Et vous quels autres conseils auriez vous à donner à ceux qui se lancent ?

Sylvain

Tombé dans le développement depuis l'âge de 10 ans, je m'intéresse rapidement au ecommerce et crée la solution Myeshop en 2007. Web addict, j'essaie de vulgariser notre métier en partageant mes expériences clients et personnelles avec vous sur ce blog

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebookLinkedInGoogle Plus

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>